Mercuriale des prix

 

Le projet « Mercuriale des prix de réparation des ouvrages d’art », inscrit au plan d’actions de la DTecITM du Cerema (ex-Sétra) depuis 2011 et dont le pilotage a été confié au Pôle de Compétences et d’Innovations « Gestion patrimoniale durable des ouvrages d’art » de la Direction Territoriale Centre-Est du Cerema (ex CETE de Lyon), consiste à constituer un observatoire des prix de réparation des ouvrages d’art en France, prioritairement applicable aux ponts et à leurs pathologies courantes puis aux tunnels et aux murs (courant 2015).

Par ailleurs, le CETU, qui participe au groupe de travail « Mercuriale », a souhaité constituer une base de données de prix actualisés pour l’aide à l’estimation des réparations de tunnels (génie-civil et équipements).

L’élaboration d’une base de données intégrable dans un outil de gestion, tout en restant compatible avec les principes des diverses méthodes de gestion d’ouvrages d’art basées sur un système de notation (par exemple IQOA pour le RRN), doit permettre :

- aux Maîtres d’Ouvrage, de réaliser des approches statistiques sur l’évaluation de l’effort financier global, de simuler des scénarios de programmation et de gestion par itinéraires, par familles d’ouvrages…, dans le contexte de la politique globale de gestion de leur patrimoine ;

- aux gestionnaires de patrimoines (DIR, Collectivités Territoriales, sociétés d’autoroutes…), de chiffrer des scénarios types d’opérations d’entretien spécialisé et de réparation des ponts routiers, murs, tunnels, pour aider à construire des programmes de travaux optimisés, compte-tenu des contraintes à respecter (enveloppe financière, délais…) ;

- aux projeteurs le cas échéant, avec les précautions d’usage, de déterminer une enveloppe du coût d’un projet de réparation (même si cet usage n’est pas l’objectif premier de la Mercuriale).

Plusieurs niveaux de détails sont ainsi attendus, selon le type d’utilisation qui sera fait de cette mercuriale des prix.

Lire la présentation de la mercuriale

 
 
 
 
Accès à la mercuriale
publié le 4 octobre 2016 (modifié le 11 avril 2017)